Angkor 2

 

Le jour suivant, entre autres temples, nous avons visité celui de Ta Prohm, connu moins pour ses sculptures mais pour la revanche que la jungle a eu sur lui ! D'immenses fromagers, lianes et autres arbres colonisent l'ensemble, des racines pénétrant dans les fondations pour déformer les tonnes de roche, sa structure. Par endroit, ce n'est que l'entrelacs des racines qui maintient l'édifice sur pied. L'ensemble baigne dans une douce lumière de sous-bois, à l'abri de la chaleur étouffante à l'extérieur. Ce site fait parti de mes préférés, la jungle qui reprend ses droits, entourée des sifflements permanents des criquets ponctuée parfois par le chant d'un oiseau inconnu.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons découvert par la suite le Bakheng dont l'histoire de rénovation est singulière. En effet, entamée dans les années 30 par les français, ils ont décidé en 1960 de démonter complètement le temple pour le rénover pièce par pièce selon le procédé d'anastylose. Le problème est que lors de l'arrivée au pouvoir des khmers rouges, ils détruisirent toutes les archives et plans... c'est donc depuis les années 80 que les archéologues français sont devant les plus grand puzzle en 3D du monde ... sans manuel d'utilisation :)

Enfin la dernière journée fut consacrée d'abord à Preah Khan, sorte d'université bouddhiste puis à Angkor Wat. 4 km2 de circonférence à lui seul, Angkor Wat est le plus grand monument religieux au monde ... Des douves immenses entourent son enceinte et représentent les océans, à l'intérieur, 4 cours représentent 4 continents et au centre 5 tours, 4 disposées en carré entourent celle, centrale, qui domine tout le reste. Elle représente le mont Meru. Pour y accéder, des marches immenses de plus en plus étroites donnent un aspect accessible mais difficile au domaine des dieux. A son premier niveau, 1300 m de fresques magnifiquement conservées représentant les troupes du roi, le paradis et l'enfer, les immenses batailles et enfin la légende du Barattage de la Mer de Lait. Cette dernière montre les 92 dieux opposés à 54 démons, tirant chacun de leur côté soit la tête, soit la queue d'un immense naga. Celui ci est entouré autour d'une montagne qui tremble sous l'effet de l'affrontement et fait battre la mer de lait. Le but étant d'en extraire un élixir d'immortalité. Encouragés par de nombreuses danseuses, les dieux l'emportent ! Au coucher du soleil, l'ambiance est magique. Notre séjour à Angkor s'achève donc ici. Demain nous gagnons la Thaïlande, ses plages de rêves... et surtout Caro et Ju ! Vivement !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site