Incredible India ! - 1ere semaine en Inde - Amritsar et Dharamsala

 
 

J0 :  Choc frontal !

Ca y est, on y est ... et pas qu'un peu!!

Arrivée vers 00h00, chaleur écrasante, humidité digne d’un sauna, heureusement un chauffeur nous attendait pour aller a l'hôtel, après avoir rejoint son … euh … véhicule, on a droit à une conduite plus que sportive entre camions, rickshaw, voitures, vélo et vaches (?!), le tout sans ceinture de sécurité (évident !)

Arrivée à  l’hôtel, on doit juste attendre que la chambre se libère (et oui, il est 01h00 mais notre chambre est occupée … mieux vaut faire abstraction de ce petit détail :D) enfin, on  a pu dormir un peu ... il fait très chaud quand même !!

 

 

J1 : Immersion …

Aujourd'hui on a réussi à avoir notre train (de justesse quand même, on ne perd pas nos habitudes :) et c'est reparti pour 5h de voyage ... là, surprise, notre compartiment est climatisé !!!! (Mais trop, bien sur ! 10° dedans 35 a l’extérieur !)  Enfin, on a pu donc finir notre nuit entrecoupée par les multiples passages des serveurs (et oui dans les 9  euros que ça nous a coûté on a eu droit à des journaux, 1 bouteille d'eau, du thé,  1 repas et encore du thé ...;) le grand luxe !

 

AMRITSAR

C’est la cité sainte des sikhs, petite ville indienne d’à peine 1 million d’habitants...

On arrive à la gare et bien sûr, comme on a perdu le numéro de notre hôte de Couchsurfing, (ça aurait été trop facile !) on décide de trouver un cybercafé pour le joindre… et là : prise de conscience, on est seul au fin fond de l’inde dans une ville de la taille de Marseille… même impression qu’à 5 ans perdu dans un supermarché :P

On doit rejoindre le centre : Premier Rickshaw, c’est donc  parti pour le Golden Temple, après quelques discussions avec les indiens on  trouve un ordinateur avec internet !!! Ouf, on récupère le numéro, on contacte Jolly... on doit le rejoindre après la visite du temple.

 

Le Golden Temple... c’est une sorte de Lourdes mais en bien plus fervent, alors on laisse nos (gros) sacs, nos chaussures (il n’est pas très engageant le sol quand même), on se couvre la tête, on doit se laver les pieds à l’entrée et enfin, on entre!

Le temple de 2 étages est recouvert de feuilles d’or, situé au milieu d’un bassin parfaitement symétrique, lui même entouré de bâtiments d’un blanc rutilant (la seule chose rutilante qu’on ait vu pour l’instant !!) ... En tout cas, on est les seuls touristes visibles et on est donc les bêtes curieuses ... les regards se tournent vers nous, certains tentent un timide ^hello^  tandis que d autres n’hésitent pas à nous prendre en photo avec leurs amis ou  famille !!! (ça les fait bien rire)

 

L’ambiance qui se dégage de ce lieu est vraiment particulière, on ressent une population très croyante, des prêtres sikhs chantent toute la journée les paroles du livre saint retransmises par haut parleurs dans et autour du temple.... le silence règne, les psaumes de prêtres flottent dans l’air…

 

La journée s’avance et on décide de rappeler Jolly, il nous donne RDV, bien sûr on ne comprend pas où c’est alors on demande à un policier de prendre le téléphone, il nous arrête un rickshaw pour nous y amener... je crois que le chauffeur/cycliste n’est pas très d’accord mais le policier ne lui donne  pas trop le choix... , enfin notre pauvre chauffeur n’a plus que sa main gauche... on part quand même tant bien que mal et on comprend enfin ce que  le mot mousson veut dire !!! En une minute il tombe des cordes, des vaches et des pizzas ( !) malgré la petite toile qui nous couvre, nos sacs commencent à bien prendre l’eau. Le chauffeur n’arrive plus à pédaler alors il me demande de l’aider à pousser  dans la montée ... je sais maintenant ce que trempé jusqu’aux os veut dire  bienvenue en INDE !!!

 

 

SEMAINE 1 : SEJOUR AVEC JOLLY ET SA FAMILLE

 … Acclimatation, debut de compréhension…

 

Jolly Kanwaljit Singh, c'est mumu qui l'a trouvé sur le site couchsurfing.com, un sikh, un vrai avec turban, barbe et un bon petit bidon ! Quelques mails échangés depuis juin et l’affaire est conclue, on est attendu chez lui pour 2 jours. Il nous reçoit dans sa famille: Sa femme (dont on n’a pas réussi à retenir le nom), sa fille Sukhbani de 12 ans et son fils Sumer de 7 ans. On s’aperçoit assez vite que c’est une famille aisée: une voiture climatisée (svp) et une grande maison de 2 étages partiellement climatisée (quel bonheur!!), et … une bonne ! Effectivement il est PDG d'une entreprise de software (créations  de sites internet: ça a l’air de bien rapporter ce métier Caroline ;)

Ils sont d’emblée très accueillants et parlent tous anglais, même Sumer (le petit de 7 ans)!!! Prise de contact, on discute tant bien que mal de tout et de rien, ça passe bien.

A notre demande ils nous font visiter le soir même le Mata Temple: temple troglodyte d’une sainte à lunettes du 20e siècle ! La notion des lieux saints est complètement différente de chez nous! Dans ce temple la coutume est de  ramper à travers des tunnels, passer dans de multiples couloirs l’eau jusqu’au chevilles tout ça dans un décor hyper kitsch (on se croirait dans un manège) avant d’arriver dans le lieu de prière. On a droit à notre point de peinture sur le front puis d’une bénédiction du prêtre local! Il nous assure qu’on est très chanceux d’avoir sa bénédiction ouf! On est rassurés !

De retour nous avons notre premier repas indien: snack en entrée (sandwich Indien, raviolis frits avec sauce piquante, puis chapatis et dhal aux pois chiches et lentilles hmmmm. Malgré tout ça même pas malade.... enfin pour le moment !

Le lendemain je demande à sa femme comment on fait les chapatis. Elle accepte avec joie et me voila cuisinier indien; superbe moment je sais maintenant faire les chapatis et lui promet de renvoyer des photos de ce qu’on fera en France.

Petit déjeuner et repas de midi aussi excellent qu’ hier. Pas si épicé que ça. Et on rejoint Atari, la frontière inde-pakistan pour voir la fameuse cérémonie de fermeture de frontières. Cérémonie incroyable de chaque côté de la frontière, des tribunes pour la foule en liesse : musique techno indienne et tout le monde danse ! Enfin la musique s’arrête puis des 2 côtés simultanément l’armée procède à une parade: du côté indien beaux uniformes gants blancs, chaussures qui claquent au sol et c’est parti, sous les encouragements du public, 2 soldats s’avancent, marche forcée jusqu’à la frontière puis s’arrêtent à quelques cms de leurs homologues pakistanais. Ils bombent le torse, regard intimidant.au final après 30 min d’aller retour des soldats, les drapeaux sont abaissés soigneusement ensemble, jamais l’un en dessous de l’autre. Seuls les officiers se seront donné une furtive poignée de main.

De retour en soirée chez Jolly, on avait décidé avec sa famille de faire un plat français. Ils étaient ravis. Malheureusement ils ne mangent pas de vaches et c’était leur jour végétarien ! On a donc opté pour une ratatouille !! Nous voila donc de nouveau dans la cuisine ce qui les fait bien rire. la mère de son côté nous aura préparé des chapatis, dalh et une sorte de riz au lait sans lait. On a donc pu faire un repas indo français; je crois qu’ils ont tous vraiment apprécié (même les enfants qui aiment les légumes ici).

Le soir même ils nous ont accompagnés au Golden Temple pour l’arrêt des Lectures saintes. De nuit l’ambiance est encore différente, le temple est toujours aussi magnifique.

 

Ça y est! Nous sommes vendredi c’est le jour du départ. Après avoir discuté pendant 2 jours avec Jolly, on décide de changer nos plans et de passer par Daramsala, Manali pour le Ladakh. Il y a des émeutes a Jammu... on va essayer d’éviter...

 

 
 
 

1 journée en bus !

L’ aventure commence, les bus nationaux sont blancs oranges et verts

Couleur de l’ inde avec les petits accessoires kitsch qui vont bien;

A première vue ils sont pour les nains. Après avoir testé ils le sont vraiment par contre ils ont un énorme klaxon qu’ ils n’ usent pas avec modération. Pour diriger le bus il y a le chauffeur qui ne fait que conduire et un autre, sorte de contrôleur/petit chef, c’est lui qui décide quand s’arrêter/repartir, descend du bus pour le diriger dans les moments difficiles ( et il y en a)

C’ est parti pour 3h de bus jusqu’à Pathankot puis 4h (83kms!!!) jusqu’à Mc leod Ganj.

Cette 2e partie avait l’air de fin du monde, chauffeur téméraire, mousson, route déviée par une piste dans la montagne toute embourbée et plein de trous, mais toujours dans la bonne humeur;

Au total 7h de bus pour 268 roupies pour nous 2 (soit a peu près 2 euros par personne)

 

Suite à Mc Leod Ganj la prochaine fois ;)

 

 

Mc Leod Ganj (1700m alt.)

 

On prend un hôtel (apprécié des touristes selon lonely planet…) chambre très basique humide, lit plus que dur mais salle de bain privative et eau chaude, le luxe! pour 300Roupies

 

Petite ville perchée sur une crête au pied de l’Himalaya, elle abrite la résidence du dalai lama. On a donc pu visiter le tsuklakgang gompa, son lieu de vie. On croise donc de nombreux moines tibétains, des vrais comme à la TV ! On a également visité le Tibet Muséum retraçant l’histoire de l’invasion du Tibet par la Chine en 1949 et la fuite des tibétains. C’est assez rude et a comme un air de déjà vu qui rappelle le nazisme…les JO de Beijing c’est pour bientôt mais ici c’est plus une fête de violations des droits de l’homme… ça fait bizarre vu d ici.

 

Ns repartons ensuite pour Manali.

2e jour de bus! on choisit de reprendre les bus nationaux, les deluxe partent trop tard. Ce sera donc le même omnibus que précédemment mais là c’est pour 12h d une seule traite…départ 6h, arrivée 18h - 250 km  et 500Roupies pour 2 bien sûr!

Le voyage a été plus tranquille mais toujours pas reposant. (surtout pour les oreilles, ils adorent vraiment le klaxon!!). heureusement le paysage devient vraiment beau… entre les averses…

 

 

Manali (2100m alt)

Situé au nord de la vallée de Kullu c’est la dernière ville reliée au réseau civilisé. Arrivés un peu fatigués les rabatteurs nous ciblent immédiatement  c’est assez désagréable, on est assez fiers, on a réussi à avoir ce que l’on voulait: un hôtel sympathique à Vashisht, petit village à l écart avec chambres spacieuses et sèches, propres (TV!) et une magnifique vue sur la vallée 

Un petit jour pour visiter Manali sans grand intérêt à part un joli temple et quelques curiosités (lapin angora, yack, éléphants). A 15h on craque, Mumu veut une truite (spécialité locale) aux amandes. Matt un poulet tikka. et c’était trop bon. Il faut dire qu’à notre habitude, on s’est levé à 11h…

 

Voilà tout pour Manali. Nous sommes arrivés (enfin) à Leh après 2 jours de bus (deluxe) 5h puis 17h de trajet  … la route était toutefois magnifique. nous sommes passés par le 2e col carrossable du monde Taglang La 5300 m.

On s acclimate tranquillement ici a 3500m alt. avant de visiter le Ladakh. En tout cas ça change vraiment de l’Inde, ici c’est propre et il fait beau !!!!

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site