Dong Van

Babe - Bao Lac - Meo Vac - Dong Van


Le lendemain fut une longue journée de voiture. Nous traversons dans les montagnes de splendides paysages de rizières, des villages Hmong, Thai ... le temps est au grand beau ! Halte rapide à Bao Lac : bouffe dégueulasse même Binh n'aime pas, il décide de nous emmener directement à Meo Vac ... très bonne idée à première vue car les environs de Meo Vac ont tout d'une carte postale. Mais c'était sans compter sur la nécessité du permis qu'il faut avoir pour parcourir la région. Explication : pour arriver à Meo Vac, 2 possibilités : soit par Ha Giang, soit par Bao Lac. En venant de Ha Giang il faut obligatoirement payer un guide, ainsi que le droit d'entrée ... mais pas en venant de Bao Lac ! Logique administrative quand tu nous tiens ! Jacques nous avait donc organisé notre tour dans ce sens mais manque de chance à Meo Vac, pas de permis = pas de chambre ! On a donc poussé jusqu'à Dong Van ... de nuit ... dommage quand on sait qu'apparemment c'est un des endroits les plus beaux de la région ... tant pis !

 

 

 

Dong Van

 

 

On s'arrête donc à Dong Van pour une journée. C'est une petite ville perdue aux confins des montagnes vietnamiennes à quelques km de la frontière chinoise. Ici très peu de touristes et un petit resto où on a mangé les meilleurs pho et les meilleurs petits pois du séjour hmmmm. On rencontre un autre chauffeur vietnamien très motivé pour nous apprendre sa langue ! ... mais définitivement même si ils ont le même alphabet, c'est pas facile ! Tout est dans la nuance... et quand on a l'impression de bien prononcé... et ben c'est pas bon :) ah oui autre fait incroyable, on croise ce soir là un groupe de français qui viennent de Bernin ! Le monde est petit quand même, ils vivent à qq km de Meylan mais on les rencontre au fin fond du Vietnam.

 

 

 

 

 

 

On décide d'explorer les montagnes et villages alentours à pied... Binh a du flair il nous a acheté 2 grosses pommes (... important pour la suite...) On part donc sur un petit sentier et rapidement plus personne ne parle notre langue, on croise un panneau "border belt", de l'autre côté de la vallée, c'est bien la Chine. La route nous mène à un premier village de Hmongs noirs : cette ethnie vivant uniquement dans les montagnes s'habille essentiellement de noir pour les hommes, les femmes étant à peine plus colorées.

 


 

 

On s'arrête près d'une école pour la pause et on partage notre première pomme en 4 en guise de repas de  midi... et oui ici aucune gargote ou quoique ce soit pour remplir l'estomac de 4 pauvres touristes français. Les enfants de l'école nous aperçoivent, ils sont curieux mais hésitent, ils ne doivent pas en voir souvent des européens par ici! Après une demi-heure, une petite fille téméraire tente de nous approcher... viennent ensuite plusieurs autres feintant de jouer aux billes pour nous observer de plus près. Ils sont vraiment mignons, peureux mais curieux... et c'est la curiosité qui l'a emporté! Après qq photos il a suffi de leur montrer le résultat pour que les éclats de rire fusent ! et c'est une quinzaine de gamins qui veulent se faire prendre en photo. Ils dansent ils font les pitres ... la peur s'est envolée ! Ils rient et nous font rire. Leur récréation a été bien différente ce jour là.

 

 

et une petite vidéo pour entendre les rires des enfants ;)

 

 

Nous continuons la route croisant plusieurs villages hmongs et on sent les regards incrédules et curieux des locaux. Après 5h de marche sur le retour pour l'hotel, un hmong d'une quarantaine d'année s'arrête de travailler en nous voyant et s'approche de nous le sourire jusqu'aux oreilles. Il parle, parle... mais nous on comrend rien! Il me prend par la main et nous invite chez lui pour boire le thé. quelle hospitalité ! Il ne nous connaît pas mais a l'air tellement heureux que refuser était impossible. Il nous conduit donc chez lui. En France on décrirait ça comme une cabane : tout en bois, toit de chaume, terre battue, une pièce avec un tison pour le feu où l'eau du thé est déjà en train de chauffer, au dessus, sous le toit, le maïs qui sèche. Ils nous font assoir sur des tabourets au ras du sol. Sa femme s'occupe de l'eau et lui continue de parler ... on ne comprend pas un mot! Quel bonheur après ces quelques heures de marche que de pouvoir boire une tasse de thé... mais c'était sans compter sur le second effet kiss cool ! Et oui avec la tasse de thé ils  sortent l'alcool de maïs ! et ici pas le droit de refuser, il  faut boire et chaque verre cul sec (Tchouksukoué!!) et c'est donc parti pour une tasse de thé, un verre de gnôle et dès qu'ils sont vides on les reremplit! Les tournées s'enchainent et l'effet de l'alcool ne tarde pas à se faire sentir... on commence à rire et l'homme de la maison me parle toujours autant! Je crois qu'il m'aime bien, ça fait bien 20 min qu'il me tient par la main :) On était pris au piège! 3h de l'aprem, on commence tous à être bien éméchés et impossible de leur refuser leur alcool de maïs. En insistant on arrive à se lever (tant bien que mal) et à s'extirper de chez eux non sans les avoir remercier de notre mieux. Ce moment fut incroyable. Ce couple était d'un hospitalité formidable qui n'existe peut-être plus en France. Même sans pouvoir se comprendre, ils étaient fiers et heureux de pouvoir nous recevoir! mais pour nous la réalité était différente : 4h de l'aprem, il reste 1h de marche de retour ... et nous sommes complètement saouls. Heureusement il nous restait une pomme  :) que nous avons dévoré à 4. Merci encore Binh, c'est à croire que tu avais prévu le coup. Aussi je tiens à tirer mon chapeau à Claire qui vient de prendre sa première cuite ! Bravo, tu as une bonne descente pour qqu qui ne boit pas et tu tiens bien le coup !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière aventure de la journée, j'ai testé pour vous le coiffeur vietnamien (cat toc). On a réussi assez facilement (à ma grande surprise) à lui expliquer ce que je voulais. La coiffeuse trouve ça bizarre de vouloir raser la tête (et s'étonne de ma calvitie ;) ) mais a fait de son mieux et s'est très bien débrouillée ! Tout ça pour 20 000 dongs (75 cents). Ca valait le coup ... la prochaine fois ce sera au tour de Mumu :)

 

 

 

Commentaires (2)

1. arielle et olivier 22/11/2009

allez mumu!! la boule à zéro!! on attends les photos...En tout cas c'est magnifique petits veinards!! bisous

2. Papa Ray 23/11/2009

Merci pour tous ces commentaires intéressants et amusants. Que de souvenirs pour plus tard !!!
Bises
Papa Ray

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×